De que legir

Qu’eria per alhors, mas perque pas iò publiar aquí : Neil Postman suggérait que ce pourrait bien être Aldous Huxley, qui redoutait qu’on n’ait plus envie de lire des livres, qui aurait finalement raison contre George Orwell, qui craignait qu’on les bannisse. Annihiler cette envie de lire, voilà ce qu’accomplirait désormais le divertissement médiatique, anesthésique…

Évaluez ceci :

D’aicianta ‘quí, tot vai be !

Un libre recuelh de 12 novelas, un libre que deve pas ne’n dire dau mau perque l’animatritz que fai l’obrador d’escritura, escriguet dedins. Chò ! Bon, vau pas dire dau mau de sa, de la soá novela, mas las autras, paubres que paubras, las autras… per mon arma, las autras me plagueten tot parrier. – la…

Évaluez ceci :

« L » per Pierre Lamalattie « 121 curriculum vitæ pour un tombeau »

‘Tenci’, rire pòt vos far vos ‘trapar los budeus. Segur, a prumiera vuda lu libre sembla escrit d’un punt de vuda de parisien, e, es veraiament un libre parisien. Segur lu tipe es estat persentat per los de « la masqueta e la pluma » coma un amic dau Houellebecq, tant dire lu diable per lu nanocròsme…

Évaluez ceci :