Beutat per se pardre – Mona Chollet

Las faças novelas de las chadenas de las femnas.

 « Autant l’admettre : dans une société où compte avant tout l’écoulement des produits, où la logique consumériste s’étend à tous les domaines de la vie, où l’évanouissement des idéaux laisse le champ libre à toutes les névroses, où règnent à la fois les fantasmes de toute-puissance et une très vieille haine du corps, surtout lorsqu’il est féminin, nous n’avons quasiment aucune chance de vivre les soins de beauté dans le climat de sérénité idyllique que nous vend l’illusion publicitaire. Pourtant, même si l’on soupire de temps à autre contre des normes tyranniques, la réalité de ce que recouvrent les préoccupations esthétiques chez les femmes fait l’objet d’un déni stupéfiant. L’image de la femme équilibrée, épanouie, à la fois active et séductrice, se démenant pour ne rater aucune des opportunités que lui offre notre monde moderne et égalitaire, constitue une sorte de vérité officielle à laquelle personne ne semble vouloir renoncer. »

Un bocin tirat dau libre de Mona Chollet que podetz trobar aquí (>fr) lu texte entier, sus lu sití de l’editor se-mesma.

‘Queu libre montra per mielhs los esbolhat los òrdres balats a las femnas dins mai d’un domení, aquò tras la propaganda en prumier chap, mas maitot de per los bargassadís daus mediasofes coma los-las Bruckner, Habib, BHL, Théry, Badinter.

Beucòp d’umor dins los sèt chapitres dau libre ente son rastelar tan los modeles « claus en mans » de feminitat que tan lu « trionfe de las otarias », ‘quelas actritz, manequinas, porta-manteu, ‘chabem per pus saber, ‘quelas femnas que « las marquas » se foten be de las qualitats per ne veire qu’una femna sandwichs… La critica pòrta enquera sus las consequenças de l’angoissa contunhala de la minçor, la seguida d’una vuda permanenta d’un còrs « purit », que fau lu detoxinar, le netiar, lu maitrisar. Segur, La Mona Chollet analisa pas aquí las revudas « biò », nonmàs la premsa feminina, e pertant, n’i auriá de las chausas de dire sus ‘quelas revudas mai l’eimatge veiturada d’un còrs « pur ».

‘La ‘nalisa maitot los raports sociaus dintra las modelas e las marquas, o b’etot las modelas las personas que fan la mòda. Deve ben avoar m’estre esvedelar, mai de tot mon long coma ‘quò se ditz, davant l’atge de quauquas goiatas. L’i a d’analisat maitot lu racisme de la propaganda per los produchs de beutat.

Dins tot aquò, i a beleu un esper ? V-òc-es. Dins lu tesmonatge d’un cosdurier japonès, que vòu ‘bilhar las femnas per ellas-mesma e non per se vendre se. Alhors, es ‘na femna dau Maròc qu’eisplica que dins las tradici’s de son país, ajustan lu vestit aus còrs e non lu contrarí…

I a mesma ‘na tipessa qu’eisplica que sa mair a totjorn sus-valorisat sa sòr, la manequina per raport a ela, que fai la cancerològa.

L’esper es dins l’educaci’.

Beauté fatale
Mona CHOLLET

Vous avez ici gratuitement accès au contenu des livres publiés par Zones. Nous espérons que ces lybers vous donneront envie d’acheter nos livres, disponibles dans toutes les bonnes librairies. Car c’est la vente de livres qui permet de rémunérer l’auteur, l’éditeur et le libraire, et de vous proposer de nouveaux lybers et de nouveaux livres.


  • Francofones, pardon francophones, ce billet est disponible en langue française sur le site de l’association pour la décroissance conviviale 45.


-¡-

Per lu bilhet limerò 900 e perquè ilhs me fan rire : Genki Sudo’s World Order

The Most Innovative Dance & Music Troupe In Japan (>en).

Publicités