#Octobreu — 3615lamiádevita

Nonmàs dins la linga francesa dins un prumier temps, perque eriá d’enquera ‘na vetz un pauc tardier :

Le mot du jour (19 octobre) était « boucle », celui de la veille « lune ».

Premier giratoire, 2 cyclistes, deuxième, 1 cargo, troisiè…

Occupation mentale d’un vélotaffeur, rapportée ici dans le style 3516mavie.

Pourtant, quoi de plus normale que de faire une boucle pour alimenter le croisillon #Octobrèves – 1km de plaisir pour si peu de caractère – à la recherche de la lune et de l’inspiration…

Absente des cieux, autant profiter du trajet et parfaire sa carte mentale pour l’hiver à venir.

« là persistance du gel sous le tablier, ici une bordure, ici ça roule droit… »

Lu 20 d’octobre, lu mòt dau jorn eriá : gitar, gitonar, germar… ne’n faguí res.

Lu 21, lu mòt eriá : en balança, barginhaire, mau definit…

Sus lu chamin

La traça mau clara

De la bicicleta encagolhada.

*-*-*-*

Aurora¹ passada

Finalament lu chamin manca de netetat

De l’aur dau buesc.

*-*-*-*

¹ lu chafre de la tempesta.

521ce7a2caa838f6

Le mot du jour était : flou, vague

Sur le chemin

La trace floue

Du vélo escargotisé.

*-*-*-*

Aurore² passée

Enfin le chemin est flou

Sous les feuilles dorées.

*-*-*-*

² le nom de la tempête.

Lu 22, lu mòt eriá : dubert

Dante duerm l’Orleanès

Dins las nuechs fredas e lentas

Selenè, suauda pèrna

Velha la ciutat

Los ciaus duberts.

*-*-*-*

Librament copiat dau Pau Loís Granier.

2c08ee0e198a0bc2

Le mot du jour était : ouvert

Quand dort l’Orléanais

Dans les nuits froides et lentes

Séléné, silencieuse perle

Veille la cité

À cieux ouverts.

*-*-*-*

Très librement inspiré de Pau Loís Granier, un très grand poète limousin (>fr).

Lu 23, lu mòt eriá : fugir

Sa meijon endorsada

Dau temps de netiar lu cinc-sòus

Se penset fugir.

529f4a7411986972

Le mot du jour était : fuir

Sa maison sur le dos

Le temps du nettoyage de la jardinière

Il songea fuir.

Lu 24, lu mòt eriá : disparegut

Sa biaça presta de la velha

A la pica dau jorn

Eriá desparegut.

03d86ebcf70f56ac

Le mot du jour était : disparu

Son bagage fait la veille au soir,

Au petit matin

Il avait disparu.

Pòdetz far la linga de palha aquí :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.