De quauques noms de luòc

Un bilheton per gardar ‘na traça de la virada de quauques noms de luòc, de la toponomia daus Causses, a la sega d’una damanda pausada chas Velomaxou (>fr).

Mesfiatz v’autres que ‘queu bilhet es pas ‘na cridada per ‘nar li purir son ciber-caier.

La damanda :

« Je m’interroge. Pourquoi Les Camps s’appellent Les Camps? »

La miá responsa :

C’est un nom occitan, dérivé du latin pour « champs », tout simplement.

Le chemin de « Compostelle » est le chemin du « Champ d’étoile ».

Cette origine se retrouve également parfois dans les dérivés de « Campo-xxx », par exemple à Orléans le « Campo-Santo ».

Par champ, il faut comprendre parfois une terre défrichée, un « eissart » (je ne connais pas le mot en français).

L’autre origine aurait pu être un très ancien « camp » militaire romain, mais souvent, ces lieux sont nommés « camp de César », « camp romain »(par exemple).

Las cartas & las traças

E, d’aviesar las cartas, faguí una seconda responsa, aquí tornada manhada :

Toujours tiré de l’occitan, sur l’image 1 :

— la capelle = la chapelle(1) (suivant le bâtit) ou la petite colline, la butte pelée.

— rouvières = bois de chêne.

— prat de Madame = le pré de Madame.

— les grèzes = (òc : las grèsas) terre de caillou, terre sablonneuse.

— puech Aurou = la butte, la petite colline (Aurou est trop déformé pour mes connaissances, peut-être un endroit où il y avait de l’or (òc=aur))(2).

— la combe = le vallon, la vallée.

— le devès = peut-être le dévers, la pente.

(1) Me songe n’en aver contat una, que lu « tuquet pelat » es probablament la bona responsa. Vau enviar la modificaci’.

(2) Aquí maitot, Aurou pòt dire un pauc tot. Vau far de las charchas mai seriosas.

Sur l’image 2 :

— le pas de la pastourelle = le passage de la bergère(3).

— Mascla = le « mâle ».

— la croisette = le croisement (entre plusieurs sentiers).

— le chap = la tête, le sommet (probablement le point le plus haut).

— Mas Rigaud = la ferme, la maison.

(3) « le pas de la pousterie » sabe pas perque legissí « pastourelle ». Per « pousterie » i a beleu un liam mai las « pòsts » ?

Me fau far de las charchas mai priogondas, aquò sens obludar que jamai dins ma vita aní dins los Causses, qu’es entau.


Sem diluns, adonc lu jorn que vos fau escostar « En Ondas » (>òc) e coma parle un pauc daus Causses e que la Domenja trabalha maitot per Radio-St-Afrique, veiquí un liam sus ‘n’ emissi’ sus la vita dins los Causses (>fr).

3 commentaires

  1. aredius44 dit :

    Savez-vous que si on trace une ligne droite de Nantes à Montpellier elle passe par St-Yrieix-la-Perche, Limoges et Poitiers ?

    1. janpeire dit :

      C’est noté

  2. aredius44 dit :

    Une balade vers Montpellier ! souvenir d’un an dans la région. Avec le Pic St-Loup. Je n’avais pas alors de bicyclette. Dommage. Je me souviens aussi que les gens disaient qu’ils ne faisait pas beau alors que le ciel était tout bleu. J’ai vitre compris ce qu’était le vent fort.

Les commentaires sont fermés.