Poësia ferrografica

‘Na p’ita culhida lu long dau chamin dau jorn.

‘Nar d’a pè dins la ciutat de Jana

3,5km mas ‘na sola micropoësia :

Estron° nadalisats
Merle chanta sus la clida
P’uns airs de festas.

Des balcons noëlisés
Un merle chante sur la claie
Nul air de fêtes.

°Estron = lucarna e per glissament, lu « balcon », de pas boirar coma « p’ita marda ».

L’empiri desbuta a Chasteu-Rosseu

La tipessa de la gara voguet pas me vendre un bilhet per ma bicicleta, per un tren regionau nimai que qu’eria mauaisat de trobar quauquares, adonc, perque pas far coma i a 10 ans. Lu pretz dau bilhet dau tren es lu dau tegeve mas vòstre cuòu es pausat dins ‘na veitura Coralh© de las annadas 1970. Coma i a ‘na crisa sanitaria, n’autres eriám 8 per compartiments, la veitura plena coma ‘na lapina presa… qu’es pas ‘na conaria. E parle pas aquí de la numerotaci’ de las veituras [7][8][9][5][4][6][3][2][1][tren], entau fasent, setz segur d’aidar la gent a s’orientar.

Afe, legissí d’aici Chasteu-Rosseu (que crese que los occitans oficiaus li an balhat un autre nom).

Tant ò dire, la linga d’escritura de queu-quí fuguet d’en prumier la francesa :

Esmai saquetat
Traucar a Rocha-Ròtla
La fòla Gartempa

Fol émoi du jour
Traverser à Rocherolles
Folles et Gartempe.

3/4ans d’aquò

Aviá desjà escrich aquò sus lu luòc i a 3/4 ans d’aquò :

Legir lu Budhā
Pont-ralh de Rocha-Ròtla
Faulas e semblants.

Mai un mechaënt juòc de mòt sus la p’ita ciutat de « Faulas ». L’eimatge es estat tirat d’aquí (>fr)

_____
Pour les francophones qui passent par ici, en occitan, il y a un jeux de mot sur « Faulas » qui veut dire « fables » et « Faulas » qui es le véritable nom de la ville de Folles :

Lire le Bouddha
Viaduc de Rocherolles
Folles illusions !

-!-

Sent Superis passat
— Ò ! Ginkgos de fuelhas d’aur —
Questa brimassa.

Saint Sulpice passée
— Oh ! Ginkos aux feuilles d’or —
Que de brume.

Lu long de la Vinhana

Dins lu segond tren

2ccdb55f68bb6645

Per lu carreu
Se saber ‘ver seguit la via
Rencurada becana.

À travers la vitre
Savoir avoir suivi la voie
Regrettée bicyclette.

D’aubres e d’aiga
Païsatges endurmits
Musica dau tren.

D’arbres et d’eau
Un paysage endormi
Musique ferroviaire.

E jurt’avant de ‘ribar au vilatge :

La fotografia es dins lu filmonet 😀

Noveu paneu
Remembrança daus temps vielhs
Dire l’absença.

/!\ le micro-poème suivant n’est pas la traduction du précédent :

Nouveau panneau
Souvenirs des temps anciens
— La vache !

Un present per lu Nadau

Veiquí mon chamin de la gara a la meijon e quauquas fotografias.

Ad un moment, i a ‘na granda rota, per d’enquera mai de veituras ; sei quitament apres segre una via que nos ven dau temps d’avant los romans, lu « chamin de Manòc / le chemin de Manot » (>fr), perduda a l’entorn dau sègle XV per una rota que venguet la RN141, ‘questa mesma rota nacionala es aüei pas pro moderna per far rotlar lu monde.

Cet itinéraire est un tronçon d’une très ancienne route qui reliait le Limousin à l’Atlantique avec un parcours en « pouge » (en ligne de crête, afin d’éviter les zones humides) et tracé au plus près de la ligne droite [NDR : « pouge » vient de l’occitan « poja » {poujò} qui lui-même vient du latin « podia », désignant un lieu élevé] .
Il relie Saint Junien (87) à Manot (16) où se situait le plus proche pont franchissant la Vienne.

Un pitit 6km/h, mai de las chauçaduras de tela, pas fachas per marchar, de las meschaëntas grolas dau veganistan ; maugrat ‘quò, sei un pauc fiar de me !

E coma de costuma, ma maire me cridet dessus d’estre vengut d’a pè desempui la gara. Paubre de me !

Un commentaire

Pòdetz far la linga de palha aquí :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.