Es ‘ribat lu temps daus charlatans

Lu Nadau es totjorn lu momint de l’annada ente setz em…brenats per los « vaque-e-vei » — que vesen pas lurs imposts de paiar — los cresents de totas creienças venir purar que lu monde vai mau, e las vejantas e autres contors de fatrassarias.

Es ‘ribat lu temps daus charlatans

Un pauc sus la mesma mòda que d’autres l’an passat ò fagueten sus los « croop-circles » (>lm), daus jòunes emberlificotaten un margolin, perdon, un arpiand, perdon, una saloperia de vejan qu’aprofeiche de la credulitat daus autres e de lur desei d’estre assegurats a perpaus de la mòrt.

Lu Charvet se faguet coneisser de n’en aver contat a dau monde tant important coma lu Bern, la Boccolini o d’enquera lu Castaldi… qu’es dire lu niveu d’aqueu monde, afe. Ne’n mai d’aquò eu passet sus de las chadenas ente fau pausar lu cerveu per escotar : Bob vos conta de la marda, Lilòu chia sus son cervelet faça a la TV… E aquò marchet per se, ad un punt qu’eu montet sa chadena, a se, ente eu parla coma los mòrts, per cas que quauqu’un de viu paguesse la comunicaci’, fau pas raibar, qu’es la moneda que fai marchar los mondes — de tot biais qu’es quantique ‘quel afar 🙂 .

I aguet un prumier filmeton de fach sus lu Bruno lu lairon, un filme d’un mentaliste, Clement Freze. Dins ‘queu filme, lu Clement ‘nalisava los « poders » dau vejan e eisplicava de las chausas. Mas, tant i a lu monde daus esperits, tant i a un monde mai poderós, lu de la moneda e daus avocats. Bruno la colha faguet bandir lu filmeton.

Adonc, lu Clement de bana coma un amic, Max es ‘quí, decideten de pausar un piatge a los que viu daus malurs daus autres :

Inventeten ‘na mòrta, li fagueten une vita, ne’n conteten daus bocins sus façacolha… e trobeten un tipe de fisança per jugar un amic d’aquela goiata que jamai sautet sus terra.

Mesfiatz vos, conte la fin !

E, eeeee, eeeeeee ! Devinatz-iò. Bruno lu vejan que gaita nonmàs la moneda reüssiguet a parlar coma la goiata. V-òc-es !

I a dau monde per dire que verem beleu pas lu vejan dins lu fenestron dau temps de la fin d’annada. Mas, quante un vejan creba, n’i a 10 per eisir, ‘tenci’ au vòstre temps de cerveu disponible.

Sur las vejantas de fin d’annada

 

2 réflexions sur “Es ‘ribat lu temps daus charlatans

Pòdetz far la linga de palha aquí :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.