La permenada de las aigas

Veiquí ‘na virada rapida d’un pitit voiatge, un viatjoneton, fach las setmanas passadas, per un franc solelh.

  • Avieisatz aquí (>fr) lu bilhet d’anniversarí dau meu ciber-quasernet consacrat a la becana, per ò legir ne’n francès.

Las aigas bluïas de Tavers

Qu’es fòrt aisat de far ne’n pertant de la plaça principala d’Orleans, que i a mas de prener la rua reiala, traucar Leire e virar a drecha per prener lu chamin au sud, lu long dau fluví, dins lu sens de la colada. La vila es passat Meug/Loire, còp sec apres ‘ver passat Beaugency.
‘Ribat a Meung, fau tornar traucar la Leire, sus lu pont suspendut — tot de far ‘tenci’ aus camions apres despassar, que la via es estrecha — puei segre la rota dins la direcci’ de Beaugency.
Per becana, i a res de mauaisat de far que lu chamin es fòrt plan. Per ‘chabar d’arribar, lu sití es boinat d’una marca de blau e, tenetz v’autres be, i a d’escrich « aigas bluïas — eaux bleues ».

Vòle pas vos far la leiçon de geologia, adonc daisse un liam (>fr) :

Outre la très belle couleur bleue des eaux de cette source, la source de Tavers a une autre particularité. Comme pour les deux sources montrées la semaine dernière, les eaux ressortent du réseau karstique par un siphon. Mais le calcaire de Beauce est recouvert par des sables de Loire. À la sortie du calcaire, les eaux remontantes (sous pression) doivent encore traverser une certaine épaisseur de sable, sable que la pression et le courant brassent et remuent sans arrêt.

Sus lu site internet de la mairaria (>fr), ne’n mai de la permenada de las aigas, n’i a un chamin de las peiras levadas.

Un « sela-fís »


Tumulus de Baccon

Deviá passar far los portament ad una anciana collega, retirada aura, adonc tot de segre lu chamin de las peiras, fase lu contraire d’una escorchièra. Sens doblidar que desempuei lu temps aviá pas chamjat las pilas de l’aparelh fotografique, adonc, ‘pulhí ben sus lu boton, i aguet ben un bruch, mas, finalament, ‘na vetz meijon, viguí ren de fotografiat.

Adonc, dau tumulus, vau mas balhar lu liam dau CNRTL (>fr) :

TUMULUS, subst. masc. : ARCHÉOL. Grand tertre, amas de terre ou de pierres de diamètre plus ou moins large et en forme de cône ou de pyramide, élevé au-dessus d’une sépulture royale ou collective.

E dos liams ente parlam dau site locau :

Persée
ABP45

Telegrafe de Baccon

De las vetz, fau segre lu chamin, puis, fau saber se’n escartar a la curiositat d’un paneu. Es entau que viguí per lu prumier còp un telegrafe.

Lu telegrafe dau Chappe (>fr-wp) fuguet mon companh per lu desjunar.

Pendant la Révolution française, Claude Chappe invente, met au point et réussit à imposer à l’État français son système révolutionnaire de transmission par sémaphores, notamment grâce au soutien de Joseph Lakanal : la Tour Chappe. À la fin du XVIIIe siècle, les premiers usages du télégraphe de Chappe sont dédiés à la communication militaire.
Les messages peuvent être transmis sur une longue distance par l’intermédiaire de relais espacés d’une dizaine de kilomètres et situés sur des hauteurs. Ces tours sont munies d’un système de bras articulés actionnés manuellement par un opérateur via un système de poulies.

Huisseau / Mauves

Huisseau (>fr) es un pitit vilatge ente i a de que se pradelar lu long de las « mauves », ‘na seguida de pitits rius que se junhan, se desjunhan per finalament far un riu, una ribièra. Aquò es la resultat dau trabalh de la terra per los monges a l’atge-mejan.

La carta & las donnadas

Apres aver damandat un eivís sus la tiala, sembla que la resulta es pas tant cheitiva qu’aquò — per dire verai, ‘quela permenada, mai las autras dins la setmana erián « coma un entraïnament per mon prumier 200km d’un trach que me songe far quel estiu » — e balha donc las chifras.

  • Mandin (Orléans – Tavers) : 🕒 01 :31 🏞 32,49 km ⦳ 21,36 km/h
  • Mieijorn (Tavers – Baccon) : 🕒 01 :02 🏞 22,95 km ⦳ 22,17 km/h
  • Passat-mieijorn (Baccon – Orléans) : 🕒 01 :07 🏞 25,28 km ⦳ 22,47 km/h

e finalament la carta :

trajet0

‘Na vetz tot aquò visitat, me pensí poder rintrar, aürós de la jornada e avant de tornar far lu lendeman la mesma permenada que tres ans d’aquò (>lm-queu site)

 

Publicités

Une réflexion sur “La permenada de las aigas

  1. aredius44 29/04/2018 / 18:03

    Peut-être qu’un de ces jours j’irai jusque là par La Loire à vélo en partant de Nantes ! plus plat que dans la région de Jumilhac !

    J'aime

Pòdetz far la linga de palha aquí :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.