N’autres i sem

Qu’es lu jorn, n’autres i sem, nos i veiquí… « desconsolat » coma fau dire ne’n occitan oficiau, me’n vòle mesma pas de far de l’umor sus l’idòla daus cobilhons, .

Lu jorn de la mòrt dau Johnny

«Tu étais pour nous, le dernier indien
Le Jean Michel Jarre, du rêve américain
Tu étais le blues, de Bruxelles à Menphis
L’ultime samouraï, de la route 66»

 

En 2009, un morceau des Fatals Picards s’interrogeait sur ce qui se passerait le jour de la mort du plus célèbre rockeur français qui s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi. Elle ne fut pas du goût de Johnny.
Publicités