HAIKU DU COEUR N° 251

Un haiku au mitan dau NaHaiWriMo, e es entau que mesuratz la distança pausada dintra vos e la reüssita.

Fulgurance

HAIKU DU COEUR N° 251

AIMER LA VIE

J’aime ma vie

comme j’aime

les roses

Midorijo Abé

1886 – 1980

Même s’il ne répond pas à la définition stricte du haïku, on aimerait l’avoir écrit celui-là ! Dans sa simplicité, son dépouillement, l’aveu même qu’il recouvre, ce tercet nous dépose du côté du bonheur.

Loin des vicissitudes, des tracas quotidiens, il prend le parti de l’hédonisme et de la beauté. Il n’y a que la tendresse qui peut inspirer une telle expression. Il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour y percevoir la sensibilité d’une femme amoureuse.

On imagine  » notre  » Pierre Ronsard exulter en entendant des vers de ce gabarit. La poésie n’est peut-être pas le bonheur mais elle lui ressemble souvent.

 » Pour moi donc j’aime la vie et la cultive telle qu’il a plu à Dieu de nous l’octroyer « , soupirait Michel de Montaigne avec gourmandise…

View original post 129 mots de plus

Publicités