Qu’eriá la dictada

Esperatz pas de me ‘na mocaria sus los o b’etot las que fagueten la dictada quau que siàia la fòrma, l’endrech o lu fond. Ai jamai aimat las dictadas, qu’es entau, e sei pas per me mocar de las fautas daus autres. Adonc, veiquí 3 bilhets per ne’n parlar, un pauc, beucòp, informativament


Non, de legir d’aquí d’alaï los eivís daus uns daus autres, me faguet me pelar que mai d’una vetz, quante parle de l’ortografia, balhe aquel eisemple :

La claie fermée même sans la clef et la clôture closent le pré autrement le clos serait un « clos ouvert ».

La clida barrada mesma sens la clau e la clausura clausen lu prat autradament lu claus seriá un desclaus.

Vesetz ente vòle ne’n ‘chabar ?

Tots los mòts de la mesma familha an la mesma desbuta dins la linga d’aur, tant aquò pòt estre meschaënt, tant aquò pòt estre dau benaise per tornar trobar lu « coma l’escriur », autre eisemple : pòrta-portau-portilhon…

Coma sei d’enquera gripat, pòde pas ne’n far mai, mas ‘natz sus la tiala dau monde, i a dau monde per se mocar de la linga dau Rabelais

 

Lu verme verd vai vers lu veire verd

 

  • D’avieisar aquí (>en)

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Qu’eriá la dictada

  1. aredius44 31/01/2017 / 10:49

    Pour s’amuser :
    http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2005/06/01/2005_06_les_poules_du_c/

    Actuellement je tente d’enseigner le « u » à des étrangers. Et j’utilise la chanson. Car finalement, ce que j’ai retenu du limousin (à part les limousinismes et des expressions) ce sont les chansons. Alors je me dis que ça peut servir. Et pour le u si difficile, j’ai « Qui a vu dans les nues le petit ver tout nu, c’est la grue qui …. » et le « turlututu chapeau pointu »

    Au reveire

    J'aime

Les commentaires sont fermés.