Sem ‘vendres aüei

Un bilhet dau ‘vendres per parlar realitat e linga

Nous ne recevons de la réalité que ce que nous y avons nous-mêmes déposé. Nous nous trouvons enfermés dans la cage des mots comme dans une prison que nous aurions édifiée de nos propres mains, une prison à laquelle nous pourrons d’autant moins échapper qu’elle nous est invisible. Il s’agit donc en premier lieu de […]

via Nous sommes à la remorque du langage alors que nous croyons le conduire. / Vladimir Jankélévitch — un Rien du Tout

Publicités