Un haiku, entau desempui la becana

Ier mandin, un haiku, desempui la bicicleta :

Au mitan de l’erba
Bruna vita ‘catada
Vuda, la lebra.

_____
Aprofeiche d’aqueu bilhet sus un alimaud per parlar un pauc flor 😉 e damandar a l’autritz d’aqueu bilhet (>fr-botanique) se ‘quela ròsa perduda dins un fossat, beleu gietat un jorn de destopinatge, se ‘quela ròsa seriá pas una Rosa gallica officinalis – la ròsa de Provins.

Publicités

3 réflexions sur “Un haiku, entau desempui la becana

  1. donna1653 06/06/2015 / 17:35

    Du coup j’ai aussi modifié mon post.

    J'aime

    • janpeire 06/06/2015 / 17:40

      Dès lundi, j’essaye de faire un cliché de meilheur qualité.

      J'aime

  2. donna1653 06/06/2015 / 17:14

    On dirait bien !

    apparemment, elle est présente à l’état sauvage (et/ou naturalisée de longue date) dans beaucoup de régions de France – et protégée partout en France métropolitaine.

    Voir description, photos et répartition sur la fiche de Tela Botanica
    http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-56943-synthese

    La mienne vient du conservatoire des plantes aromatiques et médicinales de Milly-la-Forêt – où habitait Cocteau qui y a peint une chapelle. Je n’en ai jamais vu à l’état sauvage.
    Félicitations pour cette découverte 🙂

    J'aime

Les commentaires sont fermés.