Darnier obrador…

Qu’eriá lu darnier obrador d’escritura, de l’annada e de la vita d’autò-entreprenosa de la Frederica…

Un prumier trabalh sus una fotografia :

Un « 1 »* bleu devant des hortensias
Roses gardés par la claie
Bleue
Enclos ouvert
Barré par un mur
Gris comme l’ennuie
Et une personne, hors-champ,
sortie prendre le cliché
de ce « 1 » pervenche,
chargé de protéger
le clos des vandales.

*-*

Un « 1 »* blau davant daus ortensias
Rosas tochats per la clida
Blúïa
Coderc dubert
Barrat per un mur
Gris coma una enuia
E quauqu’un, en defòra,
pertit prener la fotografia
d’aqueu « 1 » pervencha,
en charja de prevenir
lu barradís daus esbolhaires de bel’òbras.

_____

* La claie de la photo avait une forme de 1.

La clida semblave un 1 sus la fotò.

_____

V-òc-es, jugar mai los mòts eriá mai aisat dins la linga dau Rabelais. Lu second daus eisercicis fuguet de far la segua d’una de las tres frasas segiantas :

– Je vais souvent là-bas habiter dans ma cabane.
– On dit que les poissons rouges ont une mémoire qui s’efface d’elle-même une fois qu’ils ont achevé un tour de bocal.
– Dehors l’obscurité gagnait.

L’animatritz ven dau Perigòrd, aguetem drech a quauqu’un per se plahner que ‘la marquesse pas la diferença dintra lu son « é » e lu son « è » dins la darniera perpausici’.

– JP aida me !
– Sei Lemosin !
(de bana) – Aaaaaaaaaaaaaaà !

Mai seriosament, fuguít pas fòrça « inspirat » per l’eisercici, afe, prometí ad una perticipanta de tot desboirar sus mon ciber-caier, veiquí-veiquí :

« On dit que les poissons rouges (>fr) ont une mémoire qui s’efface d’elle-même une fois qu’ils ont achevé un tour de bocal. Certes cela dépend de la taille du bocal, plus ce dernier est grand, plus le poisson fera travailler son cerveau. C’est la raison pour laquelle certaines personnes installent des décorations, des algues, des cabanes dans le but d’éveiller l’intelligence et les sens du poisson rouge. Ainsi leurré, à s’imaginer libre dans l’océan, il n’a pas le loisir de se penser, son temps de cerveau est disponible… »

Le documentaire animalier et son commentaire insipide, dit d’une voix monocorde laissait Jason de marbre le cul dans le canapé.

Il s’en foutait même. Cela faisait quelque temps d’ailleurs que la télévicon le laissait froid.

Faut dire aussi que s’être cru piranha au milieu des requins dans l’océan bitumé d’un petit quartier, c’est vite cuit, surtout dans une marina de plastique, en bordure de périf.

Le boss lui avait pourtant envoyé un premier poisson pilote en guise d’avertissement, puis un second. Jason, avec sa mémoire de poisson rouge, avait laissé bullé l’affaire, il se voyait déjà aller là-bas habiter dans sa cabane sur la côte charentaise.

Le bocal eut été plus grand que les trois balles seraient peut-être encore en train de ricocher, mais là, pleine tête, la mémoire gisait effacée sous la forme de cervelet dans une mare de sang.

La télé encore allumé, le boss sortait que dehors, l’obscurité gagnait.

*-*

« Disen que los peissons roges an ‘na memòria que s’eschafra d’ela-mesma una vetz qu’an ‘chabats de far un torn dins lur bocau. De segur que la talha dau bocau juga sus ‘quela capacitat, mai lu bocau es grand, mais lu peisson ferá trabalhat son cerveu. Qu’es la rason per laquala de las personas meten de las decoraci’s, de las erbas, daus cabanons per desvelhar la finessa, la bona censena dau peisson roge. Entau embaubinat, de se sonjar libre dins la mar granda, eu pòt gaire se pensar, son cerveu pòt dispausar leu-leu d’un grand temps… ».

Lu documentarí sus los alimauds e son comentarí deissaborit, dich d’una votz enuiosa fasiá que lu Jason eriá coma apres bibat, lu cuòu pausat dins lu canapet.

Se’n mocava quitament. Quò fasiá un momint d’alhors que la televicolha lu daissava sens dire res.

Fau dire beleu que se creire un piranhà au mitan daus requins, esmai quò siguesse dins la mar de bitum d’un barrí, qu’es tot cuech, mai-que-mai quante la marinà de plastique, a la broa de la rota granda.

Lu Monsur aviá pertant envoiat un prumier peisson pilòte, per lu far se gardar, puei un second. Mas lu Jason mai sa memòria de peisson roge ‘viá daissat filar l’afar, se sonjava desjà anar alaï se virar au fred dins son cabanon sus la còsta lu long de l’Atlantique charentès.

Lu bocau seriá estat agrandich per laissar passar tres balas que ne’n seriam pas ‘quí, mas veiquí, las tres balas agueten pas leser de s’enfecir la testa, la memòria s’esvedelet, vida, dins ‘na serva de sang.

La tele d’enquera ‘lumada, lu Monsur surtava que defòra quò montava brun.

_____

Qu’es pas lu teiste de l’annada, la virada dau sègle pasmai.

Publicités