Pardon Tortue

le

Res de dire de mai per un bilhet dau ‘vendres que : bona legida !

A la campagne au Japon

Au pied du jardin coule une rivière.

La rive opposée est un terrain large de 3 à 4 mètres que longe la route de l’autre côté.
Je décide de passer cet espace à la débroussailleuse, pour faire place nette et aussi permettre l’eau de la rivière de déborder de ce côté et couler plus rapidement en cas de forte pluie.
Sous le soleil c’est un travail agréable qui finit par être physique. Il faut faire attention aux vipères.
C’est la vraie jungle la nature reprend vite le dessus. En bordure de la route il y a un muret il y a beaucoup de lianes très longues et débroussailler est plus difficile.
A un moment un bruit indique que la lame de la débroussailleuse a tapé quelque chose; comme un morceau de bois.
En poussant du pied les longues herbes coupées; je distingue la carapace d’une tortue.
Merde ! J’ai tapé…

Voir l’article original 224 mots de plus

4 commentaires

  1. donna dit :

    Compreni pas, que soi neci 😦

    1. janpeire dit :

      Le billet du vendredi est une invitation à découvrir d’autres blogs via le « repostage » automatique de wordpress.

      Plusieurs billets de votre blog seraient présents dans la rubrique « bilhets dau ‘vendres »

  2. donna dit :

    Mercès pour cette découverte.
    C’est super.

    1. janpeire dit :

      Lu bilhet dau ‘vendres es fach per aquò. Lu vòstre de blògue seriá auberjat per wordpress© que quauques bilhets serián desjà estats tornats postats.

Les commentaires sont fermés.