L’eriá ‘quí tan blancha

Lu darnier eisercicí de l’obrador d’escritura (>fr) d’aqeu dissabde : veiquí ‘na fotografia presa a Arcachon (>fr), v’autres atz una minuta per la visar, v’avetz cinc minutas per dire perque vos vos setz siclats sus lu fautuelh, pas pus de dietz linhas.

L’eriá ‘quí tan blancha
Dins ‘queu plastique rotò-motlat *
Erián ‘quí tan ròses
En massa dins ‘quela mota
Los ciaus erián tan blus
Que lu rosseu dau blat
L’aiga eriá tan mauva
Que las ustras perlavan
Lu solelh eriá tan naut
Que me sietí

Sus la chira, a costat daus ortensias, davant l’orlet que fai la mar aus ciaus

Lu solelh eriá tan naut
Que me trobí pitit.

-!-

Tirat dau siti de l’oficí dau torisme (>fr), la fotò eriá quaiment ‘quela-quí sens la gent.

-!-

Elle était là si blanche
En plastique rotomoulée *
Ils étaient là si roses
Massif dans une terre d’argile
Le ciel étai si bleu
Que les blonds des blés
L’eau était si mauve
Que les huîtres perlaient
Le soleil était si haut
Que je me suis assis

Sur la chaise, à côté des hortensias devant la ligne d’horizon entre ciel et mer

Le soleil était si haut
Que je me suis senti petit

_____

* Es ‘na metòda per trabalhar lu plastique, desparrièra de l’injecci’ o dau termò-formatge. ‘Queu bocin de tecnicitat faguet lu torn de l’obrador 🙂 .

–> Le rotomoulage (>fr) est un procédé de mise en forme des matières plastiques, différente de l’injection ou du thermoformage ; ce mot est innatendu dans une prétendue poésie, mais pourquoi n’y aurait-il pas sa place ?

Publicités