Douarnenez Vs Chéries-Chéris Vs Orleans

Lu titre dau bilhet es estat raubat au Lestrade , sus son jornalet, aquí (@fr) e per la seguida d’aqueu textonet :

Pour la première fois depuis sa création, il y a 35 ans, le festival de cinéma de Douarnenez s’est ouvert aux questions LGBT. Du 17 au 25 août dernier, la petite ville de pêcheurs a rassemblé un public alternatif autour de thèmes minoritaires aussi divers que les identités de Galice, de Catalogne, du pays Basque, ainsi qu’une sélection pointue de films et de débats autour des minorités sexuelles. Entre régions autonomes, accueil privilégié au monde des sourds et débats sur la prostitution, Douarnenez 2012 était au carrefour de la diversité, la vraie.

o(@!@)o

Per n’autres, d’Orleans, lu festivau de filme LGBTsTiHQ & azerty, sens los sords o los afars de linga, lu festenau se passet i a 15 jorns. Organisat per la volontat de la Cristela dins son associaci’ « D’un bord à l’autre », sití (@fr).

Antan damandí a la Cristela s’i aviá l’esper de visar un jorn un quauquares dau costat de las minoritats de linga que0 gai (o b’etot lesbian, trans…), un pauc coma dins Anders (@fr). La responsa fuguet que ‘la es tota sola, ‘la vòu pas bolar dins de las tematicas que son pas las soás. A la vuda dau « boy-cott » dau festivau, de la « girl-cott » mesma, de la part de l’associaci’ gaia ujan, la comprene mai-que-mai. Es un grand mau frances de prener 2 grops de 10 personas e de pas aver ‘n’adici’ mas 20 divici’s1. Lu mitan associatiu i pard una energia, fòla.

Màs, ujan totjorn, lu diluns apres mon esmangonhadís (@òc-lm) contra la comandanta ne’n chap daus professors despressius, crosa la Cristela e còp-sec :

« Te’n pregue, Madama, programa me « 80 jorns » per lu festenau de la davalada e serai gentilh coma las lesbianas ».

La responsa fuguet

« Tu ses màs un tipe qu’apulha sus las pedalas per far ‘vançar la bicicleta de ton cerveu maschiste, tu ses pas pitit, pasmai prince, e, me, sei pas aviatritz, condutritz de camion nimai. Òsta te de mon chamin, fòla dins tos arias, o ‘quò vai ‘nar mau per ton rasteu d’eschina »2.

E bè, ne’n parle quand mesma, perque iò prometí, e dins la linga que vòle  :p

Vau passar viste sus la serada « corts » (@fr), la latinitat eriá convidada, veiquí los filmes (dins mon ordonança)(pichatz lu liam per gaitar los filmonets de persentaci’) :

  • Ms Thing – Karen X.Tuchinsky – Canadà 2010
  • Todo queda en familia – Luis Fabra – Espanha 2010
  • Eu não quero voltar sozinho – Daniel Ribeiro – Brasil 2010
  • Flyers – Laura Terruso – USÀ 2011
  • Bedfellows – Pierre Stefanos – USÀ 2010
  • Nubes – Franscisco Boira – Espanha 2010
  • Uniformadas – Irene Zoe Alameda – Espanha 2010

Me rende compte que ne’n dise de las connarias, perque lu filme dau Brasil parla d’un goiat ‘vugle, jamai aüròs ‘quilhs lemosins, jamai…

o(@!@)o

Let my people go !

França 2011 1h28  dau  Mikael Buch  avecque  Nicolas Maury, Carmen Maura, Jarkko Niemi, Jean-François Stevenin, Amira Casar, Clément Sibony
 

De que ne’n dire, bon, bon-bon-bon. Un film avecque de l’umor gai, de l’umor jusieu e de l’umor de Finlanda. E v-òc-es, los de Finlanda an de l’umòr. Un filme dròle en defòra dau eròi, l’actor es de desfenestrar còp-sec.

Ruben es jusieu, gai, factor entraupat, maridat ad un de Finlanda, un pauc raubaire… Un pauc perdut, eu s’entorna a París-lu-Marais©-rua-daus-rosiers a la desbuta de las pascas.

Se v’autres atz l’enveia de ‘visar dançar lu Moïse, se v’autres atz enveia de veire ‘na caricatura de mair jusiva, se v’autres atz enveia de gaitar la resulta de l’educaci’ d’una mair dominatrica sus un gente dròle finlandes, fau quò vos dire de que far ?

Lu film ‘pulha sus los travers d’una comunautat l’autra, los trachs son forçats, de segur, mas aquò fai dau ben de rire.

o(@!@)o

Romeos

Alemanha 2011 1h34  de la Sabine Bernardi  emb  Rick Okon, Maximilian Befort, Liv Lisa Fries
 

Aquí pitits, tornem un pauc dins las figuras impausadas d’un festivau, aquò lu pensava a la desbuta. Es v’rai que l’istòria se presenta coma quò :

Lukas, 20 ans, goiat mas pas completament, alaidonc d’enquera considerat coma ‘na filha, un FTM, Femela to Masle.

Es un fòrça bon film màs fau veraiament estre « au fait » de las chausas, concernat per l’embonilh LGBTsTiHQ & azerty, autrament ai un pauc paur que sòus los problemes se montran veire, coma se qu’eriá entieradament de la fauta d’un~a e pas jamai de la responsabilitat d’un monde ente fau tot conhar dins de las tiretas. Per iò dire d’un autre biais, vut de defòra, es la feira au monstre. E pertant, lu film es inteligent, emai partagesse pas tots los punts de vuda.

o(@!@)o

80 Jorns – 80 Egunean

Espanha 2010 1h45  dau  Jon Garaño e José Mari Goenaga  coma  Itziar Aipuru, Mariasun Pagoaga, José Ramón Argoitia
 

Lu chap d’òbra de la programaci’.

Lu chap d’òbra que vos fau ‘nar veire. Emai siguessetz pas de las vielhas damas, emai fuguessetz pas lesbiana, emai, emai, emai… anatz i per la linga perque ‘la a son importança dedins l’istòria.

Axun vai a l’ospitau per velhar son ancian gendre, dins la chambra, la Maïté festa l’anniversarí de son frair, dins lu comà s’etot. Lu lendeman, ‘la i torna e ‘las tornan se reconeitre d’aici…

Vòle pas contar aquí la fin, ‘queu filme es una meravelha, una bela istòria d’amor. Lu biais de parlar, sens jutjar, dau monde de la companha, un pauc rude, lu monde de las tradici’s, faça au monde daus vilauds, la cultura, ente tot botja tot, queu biais de dire es lu fiu conductor dau raconta.

Dins l’entrevuda balhat dins lu pòste, la comandanta despressiva s’esmaliá contra lu fach qu’un film « espanhou » siguesse mens o pas accessible per causa de la linga. Lu tipe simplifiet lu desbat ne’n disan que « coma los finançament erián basques, la linga dau filme deviá estre lu basque. Los decidors « decentralisats » ‘vián laissats tota la libertat dins l’istòria ». La linga sembla gaire ‘ver geinat quau que siàia a la vuda de la resulta.

E la concluci’ es que ‘na linga quante ‘la es traitada dinhament, respectuasament, quante ‘la es pas mepresada, ‘na linga pòt parlar de tot.

_____

0 « Que » usat entau es un biais d’associar doas chausas, doas personas, doas qualitats ; es de dire aquí : « tant la comunautat~minoritat de linga que la comunautat~minoritat sessuala », o d’enquera « dins ‘na minoritat bessona gaia mai de linga ».
1 es un proverbi alemand.
2 Es per rire, n’autres sem civilisats.

o(@!@)o

E i tòrne un còp de mai perque aquò me fai rire

o(@!@)o

Un commentaire sur « Douarnenez Vs Chéries-Chéris Vs Orleans »

  1. J’étais présente à Douarnenez en 2012 et j’ai assisté au débat LGBTQI. 😉
    J’ai discuté des coupes menstruelles et des préservatifs féminins avec un membre d’AIDES Bretagne 🙂 et j’ai effectué le jeu de rôle (Marine, 34 ans, lesbienne et en couple avec une autre femme ayant un jeune enfant. Elle désire mettre au monde un enfant grâce à la pro-création médicalement assistée et être le parent légal du fils de sa compagne).

    Cette année 2013, le thème principal du festival de cinéma de Douarnenez est : « Rroms, Tsiganes et Voyageurs » (http://www.festival-douarnenez.com/fr/festival_2013/rroms_tsiganes_voyageurs) avec les autres sélections :
    > Le Grand Cru Bretagne
    http://www.festival-douarnenez.com/fr/festival_2013/grand_cru_bretagne
    -> en 2012, « Entrée du personnel » en faisait partie. Il s’agit d’un film-documentaire tourné dans les abattoirs bretons. Il est actuellement dans les salles de cinéma.
    > Roumanie, une expérience cinématographique
    http://www.festival-douarnenez.com/fr/festival_2013/roumanie
    > Dissidence : Trans et Intersexe
    http://www.festival-douarnenez.com/fr/festival_2013/dissidence_trans_et_intersexe
    > Le monde des Sourds
    http://www.festival-douarnenez.com/fr/festival_2013/monde_des_sourds
    > La Grande Tribu
    http://www.festival-douarnenez.com/fr/festival_2013/grande_tribu

    J’ajoute que chaque année depuis 2011, il y a une restauration collective végétarienne (midi et soir). Il y avait 1 journée en 2011, 2 journées en 2012 et il y aura, à nouveau, 2 journées en 2013.
    Ce sont des festivaliers-bénévoles qui préparent les repas et tous ne sont pas végétariens : c’est l’occasion pour eux de découvrir la cuisine végétarienne, la préparation et la dégustation bien évidemment ainsi que discuter végétarisme, véganisme, anti-spécisme, etc.

    Durant ce festival, lors des conférences-débats, des stands associatifs, dans les rues, autour d’un gobelet, etc. on rencontre de plus en plus de végétariens et de vegans or, il n’y a pas encore eu de sélection « vegane / cause animale ».
    J’espère (et nous faisons beaucoup d’efforts dans ce sens) qu’il y en aura une très prochainement. 😀

    J'aime

Les commentaires sont fermés.