Dins las archivas de la ‘Massada nacionala

Trobat aquí dins las archivas de la ‘Massada nacionala.
16385. — M. Dupuy expose à M. le ministre de l’information que le nouveau directeur de Limoges-Centre-Ouest a cru devoir faire cesser les émissions bi-mensuelles en patois intitulées « Un plé toupi de niorlas  » que diffusait régulièrement depuis plus de dix ans la station régionale de l’O.R.T.F.
La suppression de cette émission dont le franc parler était la vertu ne grandit pas la direction de l’O.R.T.F. Mais, elle constitue, en outre, une atteinte intolérable aux libertés.
Elle a, en outre, une atteinte intolérable aux libertés.Elle a, en effet, été motivée ainsi verbalement à l’auteur : « Vous êtes communiste, vous collaborez à l’Echo du Centre, vous n’avez plus votre place à la radio. La qualité, l’intérêt de vos émissions ne sont pas en cause, ce qui est en cause c’est votre personnalité ; ce sont vos idées ».
Déjà en 1956, des protestations de milliers d’auditeurs avaient fait avorter la même mesure maccarthyste que l’on envisageait de prendre. Lorsque, à quelques semaines de l’élection présidentielle, on sait le déséquilibre dépassant toute limite qui existe entre l’occupation permanente des ondes par les thuriféraires du Gouvernement et les horaires étriqués prévus pour que s’exprime l’opposition à l’O.R.T.F., lorsqu’on sait l’intrusion massive d’hommes dévoués au pouvoir à tous les niveaux de l’O.R.T.F. contrairement aux règles de non-discrimination qui devraient présider au recrutement, la suppression d’une émission régionale de radio en patois prend valeur de symbole.
En conséquence, il lui demande s’il ne pense pas qu’il est plus qu’urgent de changer les méthodes politiques appliquées à la gestion du service national de radio et de télévision et, comme modeste premier pas, de rétablir l’émission en cause si appréciée des limousins.
(Question du 22 octobre 1965.)

Réponse. — Afin de mieux répondre aux désirs exprimés par les auditeurs et les téléspectateurs, l’Office de radiodiffusion-télévision française s’est employé à rénover l’ensemble des programmes diffusés. Il a été conduit notamment à procéder à une refonte totale des émissions de France-Inter et, par voie de conséquence, à limiter strictement la nature des programmes spéciaux transmis par les stations régionales lorsqu’elles n’assurent pas le relai de France-Inter.

L’émission  « Un plé toupi de niorlas » qui était présenté depuis plus de dix ans par la station de Limoges ne pouvait que difficilement s’intégrer, aussi bien en raison de son esprit que de sa forme, dans les nouveaux programmes ; sa suppression s’est donc avérée nécessaire. Cette mesure n’implique cependant pas la disparition des émissions en dialecte régional puisqu’aussi bien, la station de Limoges diffuse désormais deux émissions de ce type qui se caractérisent incontestablement par un renouveau dans la présentation de ce genre particulier de production.

~~oOo~~
Rigout fuguet ministre de 1981 à 1984.
niorla.JPG
~~oOo~~
Aura, sabem perqué nos fau escotar los peiregòrds.
oc1.jpg
perigord.jpg