Chiasós

Veiquí coma de pas coneitre quante la toristalha son daus punks, daus scouts o b’etot daus zazous emb-los-piaus-longs, de pas prestar ‘tencion quante parlan, veiquí coma estre ridicul e balhar congier juscanta la debuta de julhet, me fau me pausar un pitit pauc.

chiasos.JPG

~~~

Tirat de l’article « L’hexagonal tel qu’on le parle » d’aquesta Enciclopedia :

« Largement propagé par les moyens de diffusion actuels, Presse, Radio et Télévision, l’hexagonal est en train de gagner les masses auxquelles il s’impose par ces deux vertus à quoi le public con­temporain résiste difficilement : la laideur et la prétention. Mais d’autres causes favorisent son développement ; parmi celles-ci no­tons en premier lieu ce que j’appellerai le « syndrome du garde champêtre ».

Publicités

Une réflexion sur “Chiasós

  1. contresystématisation 03/07/2009 / 12:18

    L’hexagonal poursuit sa progression, même les jeunes belges et les jeunes suisses commencent à ne plus dire septante, huitante et nonante, et à perdre les bons mots wallons , picards ou franco-provençaux qui faisaient le charme de leur français tout de même bien meilleurs que le français formaté des ânes de « Secret Story ».
    Put…les suisses chantez le Ranz des vaches « non de Tchieu bordel de caque , non de Tchieu téquole fais ch… » c’est même mieux que du Juilen Doré (il a au moins conservé son accent).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.